cs_CZ de_DE en_GB es_CU fr_FR hr_HR hu_HU hy_AM ka_GE pl_PL ro_RO ru_RU sk_SK uk_UA 

FAQ

Pourquoi « Mémoire d'une nation »

A la source de ce portail, il y a les récits des témoins d'évènements historiquement marquants du siècle dernier. Des récits souvent subjectifs et déformés. Et c'est précisément de ce rassemblement d'un grand nombre de souvenirs personnels que naît une certaine expression de la mémoire collective d'individus liés à un territoire, une langue ou une citoyenneté. De ceci est née « Mémoire d'une nation ». Nous entendons nation comme groupe de personnes riches d'une certaine expérience historique commune. Nous ne souhaitons pas limiter notre projet à une dimension strictement nationale - en somme, nous pouvons trouver ici les publications de témoignages de victimes de l'Holocauste à côté de celles de soldats de la Wehrmacht, de dandys intellectuels à côté de natifs de petits villages sub-carpatiques; tous ces gens ressentant une identité tchèque. Par ailleurs, nous désirons présenter ce portail « Mémoire d'une nation » comme une plateforme européenne.

 

Comment puis-je devenir co-auteur du portail « Mémoire d'une nation » ?

Si vous désirez consigner d'intéressants témoignages, vous avez deux possibilités :

-         Si vous êtes une personne privée, vous pouvez devenir membre de la Communauté de la Mémoire européenne dans la lignée des collaborateurs de l'association Post Bellum, coordinateur principal de ce projet et qui se consacre à l'enregistrement de témoignages depuis 2001. Ecrivez aux membres accrédités de o.s. Post Bellum, à la suite de quoi vous serez brièvement sondés ( le test concerne l'histoire du Xxeme siècle, la problématique de l'histoire orale et les techniques de base concernant l'enregistrement et le traitement des témoignages recueillis.) Si vous réussissez le test et que vous montrez lors des entretiens suivants de la motivation, vous pouvez devenir collecteur - narrateur de Post Bellum. Les tâches effectuées pour l'association Post Bellum sont rémunérées au prorata des résultats obtenus.

 

-         Si vous êtes le représentant d'une institution ou d'une organisation ( média, école, musée, association ou autres), qui réalise un projet « d'histoire orale », écrivez s'il vous plaît aux administrateurs et présentez une brève description de votre projet et de votre méthodologie. Les créateurs du portail « Mémoire d'une nation » accueillent avec plaisir chaque effort de consignation de témoignages, dans la mesure où sont respectés certains critères méthodologiques fondamentaux. Nous n'accordons pas de paiement  aux projets affiliés ni aux institutions, mais en contrepartie nous proposons gratuitement un système d'utilisation très simple pour l'enregistrement des témoins sur Internet et pour l'incorporation de votre institution au sein de la Communauté de la Mémoire européenne. Ainsi, vous aurez la possibilité de comparer vos résultats avec des collègues de l'Europe entière mais également de voir le fruit de votre travail publié sur Internet, voire ensuite dans d'autres médias.

 

Pourquoi tous les enregistrements ne sont-ils pas ouverts au grand public ?

Un grand nombre de projets du domaine de « l'histoire orale » a vu le jour grâce à un dessein orienté de prime abord vers la recherche, alors que les auteurs ne comptaient pas sur la publication des témoignages enregistrés. Dans la collection de Post Bellum, qui représente la plus grande partie du portail « Mémoire d'une nation » on a pensé au début que les entretiens se présenteraient sous une forme comparable à celle d'une émission radio, or certains témoins n'avaient pas donné leur accord pour la diffusion publique de tout ou parties des enregistrements. Les créateurs du portail « Mémoire d'une nation » travaillent donc de la manière la plus « démocratique » qui soit quant à la présentation des informations récoltées, et s'efforcent en même temps de respecter au mieux les attentes des témoins et les règles des institutions qui conservent les témoignages. Il s'agit également de prendre en considération le fait que les témoins abordent ordinairement des sujets sensibles, et pour cette raison il nous semble correct de ne mettre leurs témoignages qu'à la disposition de personnes qui manisfestent un réel intérêt pour cette problématique. Pour toutes ces raisons, l'utilisateur courant, c'est à dire non-inscrit n'a accès à l'heure actuelle qu'à des textes autobiographiques, des photographies et des extraits audio sous forme de clips qui présentent le témoins et son vécu. Ceux qui souhaiteraient faire plus ample connaissance avec les enregistrements complets et la totalité du matériel rassemblé sont invités sur notre e-recherche.

Qu'est-ce que « l'espace-recherche » et comment puis-je devenir chercheur ?

Comme tout document historique consigné dans des archives, la collection de témoignages du portail « Mémoire d'une nation » est conçue comme n'importe quelles archives digitales et répond à certaines règles. Celui qui souhaite se familiariser avec le matériel rassemblé doit remplir un formulaire d'inscription, à la suite de quoi les administrateurs lui enverront à l'adresse postale préalablement indiquée un certificat de recherche et une autorisation d'entrée dans « l'espace-recherche ». Nous ne voulons nullement limiter l'accès aux documents, à l'acquisition de connaissances ( comme dans les archives habituelles où tout un chacun peut faire des recherches), nous voulons en fait avoir la certitude que le chercheur est une personne concrète avec des motivations claires et non un utilisateur anonyme d'internet : pour cette raison nous avons choisi le système d'inscription dans « l'espace-recherche » sus-dit. Outre la possibilité d'avoir accès aux enregistrements complets et aux documents annexes, le chercheur pourra ajouter son commentaire à chaque cas particulier de témoin, participer à des discussions spécialisées ou bien ouvrir de nouveaux thèmes de recherches. Tout ceci dans le respect des règles de « l'espace-recherche ».

 

 

ENTRER DANS L'ESPACE RECHERCHE

Identification:Mot de passe:

Inscription à l'espace-recherche

Mot de passe oublié?


AFFICHER COMME PAGE D'ACCUEIL  | RSS  | CONTACTS  |  (c) 2000 - 2017 Post Bellum